Le premier SUV de Telsa propose en option sur son Modèle X un intérieur cuir 100% végétal.

Annoncée en début d’année, Telsa vient d’inaugurer son tout nouveau modèle électrique proposant un intérieur en cuir non animal d’un blanc immaculé recouvrant la sellerie des 7 sièges, mais également le volant. Une première mondiale bien que BWM, Mercedes, Volvo, Lexus et Ferrari affirment intégrer des matières « durables » dans leurs modèles.

Peta (People for ethical treatment of animal), organisation américaine qui défend le droit des animaux ne serait pas étrangère à cette innovation. En effet, après un intense lobbying entamé en juin dernier, l’association et actionnaire de la marque automobile assure avoir fait plier le constructeur californien afin d’offrir à leurs clients une option végane sur ses véhicules électriques. Une information démentie par les responsables de Telsa qui prétendent avoir pris la décision de leur propre chef, selon Le Monde

Un premier essai infructueux

Notons que Telsa n’en est pas pourtant à son premier coup d’essai. Voilà 3 ans, la firme de Palo Alto lançait sur le marché son modèle S avec un intérieur tout en tissu. Un résultat en définitive insatisfaisant aux yeux des vegans qui ont dû débourser la coquette somme de 80.000 euros. A ce prix, ces consommateurs exigent un intérieur qui ressemble furieusement à du cuir aussi bien à la vue qu’au toucher. Notons également que de leur côté, les adeptes du véganisme avait fait remarquer lors des tractations que Nikola Telsa (1856-1943) – inventeur d’origine serbe pionnier, notamment du courant alternatif, auquel la marque doit son nom – était lui-même végétarien.

Telsa, le constructeur le plus propre du monde ?

Grâce à l’option « Ultra White », Telsa soucieuse de toujours réduire son empreinte carbone, aurait encore franchi un cap important dans la préservation de l’environnement. C’est en tout les cas ce que prétend Peta dans son communiqué. En effet, à l’inverse d’une sellerie en cuir animal, celle-ci évite de recourir à de grandes quantités d’eau (50.000 litres pour une tonne de peau) et de produits chimiques (130 dont certains sont toxiques tel que le cyanure).

Alors en quoi serait fait ce simili cuir ? Telsa reste discret sur la question. Seule certitude, selon theautomobilist.fr, la marque aurait bien eu recours au pétrole en optant soit pour le skaï soit pour le plastique.

Et si en réalité c’était du cuir fait à partir de peau…. d’ananas ?

Publicités