Manger végétalien est-ce un danger pour la santé ? Comment remplacer le fer, les oméga-3 ou encore les protéines ? On vous dit tout!

A la différence des végétariens, les végétaliens ne consomment ni produits laitiers ni œufs et ni miel. L’Association américaine de diététique l’affirme, une alimentation végétalienne est parfaitement adaptée au corps humain, à condition de bien équilibré ses menus. Il en va de même pour les repas omnivores.

1. Où trouver des protéines

Contrairement aux idées reçues, le corps humain n’a pas besoin d’un apport excessif en protéines. Seuls de 11 à 15 % de protéines soit 1 gr par kilos de poids pour un adulte sédentaire est nécessaire pour satisfaire ses besoins nutritionnels journaliers. Que l’on soit végétalien ou non, la carence en protéines est inexistante dans nos sociétés occidentales. Il serait même plutôt question d’excès, surtout chez les omnivores qui affectionnent particulièrement les produits et sous-produits animaux. Si les végétaliens sont si friands du soja et de ses produits dérivés, ce n’est pas un hasard. Cet oléagineux contient en effet un apport en protéines très proche de la viande. Les légumineuses, les céréales, les graines oléagineuses et fruits oléagineux constituent également d’excellents apports en protéines.

2. Où trouver des Oméga-3?

Nul besoin de consommer des fruits de mer pour s’assurer une bonne source en Oméga-3. La terre regorge de produits riches de cet acide gras essentiel pour la bonne santé du cœur et le bon développement du cerveau. Inutile de se ruiner non plus dans les pharmacies avec des supplémentations pour répondre aux besoins. Les diverses huiles et en particulier le colza, les graines (chia, chanvre, lin…), toutes les verdures, les fruits (bananes, fraises, avocat..) et surtout les algues comme le Wakamé sont d’importantes sources d’Omega 3

3. Où trouver du fer?

Les végétaliens ont besoin de deux fois plus de fer que les personnes qui mangent de la viande pour bien transporter l’oxygène dans l’organisme. En effet, le corps humain n’absorbe pas aussi bien le fer des aliments végétaux que celui des aliments carnés. Pas de panique pour autant. Les légumineuses, les produits à base de soja, les légumes et les fruits feront largement l’affaire. A noter qu’il est conseillé de coupler ces aliments avec une source en vitamine C (tous les agrumes et pommes) afin de multiplier par 3 l’absorption du fer.

4. La vitamine B12, une alliée pour une bonne santé

Que l’on soit végétalien ou végétarien, une supplémentation en vitamine B12 est indispensable pour maintenir le corps en bonne santé. Cette souche de bactéries qui se loge dans l’intestin joue un rôle primordial sur la santé des nerfs de l’organisme et des globules rouges. Cette vitamine se trouve uniquement dans les produits carnés après avoir été injectée chez les animaux. Les végétaliens et végétariens doivent donc compenser en se supplémentant en vitamine B12. Nous vous conseillons la marque Solgar non testée sur les animaux et ne contenant aucun produit issu de l’animal. Toutefois, les omnivores de 50 ans et plus sont également invités à se supplémenter. En cause , l’absorption de cette vitamine diminue avec l’âge. Or, une carence en B12 pourrait avoir des conséquences graves et irréversibles sur la santé. Plus d’informations sur la page « Vive la B 12 » sur Facebook.

Publicités