Que pensent les internautes sur l’hypothétique implantation d’une boucherie végétarienne dans leur ville ? Nous avons mené l’enquête à travers plusieurs groupes végans sur Facebook

« Une boucherie végétarienne : pour ou contre et pourquoi ? », telle a été la question que nous avons posé sur trois groupes Facebook dédiés au mouvement végétarien, végétalien et vegan. La participation à notre enquête a suscité beaucoup d’émois et de commentaires venus de France et d’ailleurs. Un grand nombre d’internautes a montré un intérêt certain à l’implantation de ce type de commerces dans leur ville.  Petit florilège.

 «Vouloir imiter les bouts d’animaux morts, c’est glauque!»

Vegan Valerie : « J’ai l’impression d’être la seule à trouver ça totalement débile… D’où on a besoin de similis ? Comme si on ne pouvait pas se passer de produits carnés et que nous avions besoin d’une compensation pour respecter le régime vegan.  Puis c’est d’un glauque de vouloir imiter les bouts d’animaux morts»

Marie-Christine : « Le terme boucherie est à bannir. Non à la boucherie ou charcuterie »

Xavier : « Contre ! Faut arrêter de tout vouloir faire comme les omnivores quand on ne l’est pas. Steak de ceci, steak de cela, boucherie etc. Non stop ! Ce sont des termes de viandards, pas de vegans »

Marie : « Cela laisse entendre qu’il est très difficile de se passer d’une alimentation carnée. Reproduire l’aspect, le goût de l’animal, imiter le concept de boucherie mais quelle horreur ! »

Estelle : « On peut arrêter de parler de viande vegétaRienne, s’il vous plaît ? C’est pas croyable de ne pas voir où est le problème du végétarisme là ! »

Juke : « Pourquoi végétarienne et pas végane ? Le végétarisme n’a aucun intérêt ! »

Barbara : « Je ne suis pas fan du terme “ boucherie“. En étant vegan, on ne substitue pas un aliment par un autre. On mange simplement différemment »

«Je n’aime pas les similis mais je soutiens l’idée»

Alaskaramus : « Pour moi ce genre de commerce n’est pas nécessaire. J’ai trouvé ça naze au début mais ça peut aider certains qui ne se rendent pas compte de ce qu’il y a à manger en vérité… »

Max Haiden : « Je serais pour mais pas sous cette appellation et ni si les produits devaient ressembler totalement à la viande. Il faudrait de la variété »

Camille : « Je ne suis pas contre. Je ne suis pas intéressée car je n’aime pas les similis et je ne cherche pas à manger différemment. Et ce que je mangeais avant me dégoûte, en fait. Ceci dit, je soutiens l’idée car chaque personne qui se rendra dans ce commerce pour acheter de la fausse viande ne mangera en réalité aucun animal »

Ktl jta : « L’idée de saucisses végétariennes n’est pas pour moi. Cependant si cela peut aider les personne en transition (ou pas) ainsi que réduire leur consommation de produits animaux et pour les animaux surtout, je dis pourquoi pas »

 «Si la fausse viande ressemblait à de la vraie, mon compagnon ne cracherait pas dessus!»

Fanfan : « Oui pour à 100% ! Ce serait une alternative pour que plus de monde s’y mette. Et le mot boucherie peut au contraire amener des gens à goûter et à y adhérer. Le but est de convertir les omnivores avec des idées comme ça »

Marguerite : « Les similis m’ont énormément aidé dans ma transition alimentaire et ça peut en aider d’autres »

Claudine : «  Je suis pour à 200% tant c’est galère de trouver des produits abordables sur le Net avec des frais de port en plus. Ca revient cher parfois »

Isa : « Le mot “boucherie“  me gêne un peu au départ mais d’un autre côté c’est une provocation qui me plait. En effet, ça attise la curiosité et ça peut faire basculer des flexitariens ou carnistes ! J’achète des substituts et j’aime bien. J’ai essayé des merguez véganes et elles sont délicieuses. Cela fait 20 ans que je ne mange plus de viande et les substituts ne me gênent pas tant qu’il sont vegans. »

Sarah : « Je suis pour ! Je ne vois pas qui cela pourrait dérangé. »

Céline : « Pour si ça peut permettre aux omnivores de se convertir surtout ceux qui ne veulent pas se passer du goût et ni de la texture de la viande. Le but est d’avoir des produits végétaux éthiques »

Caroline : « Mon compagnon omnivore grimace à la vue de certains produits mais je pense qu’il serait partant si visuellement c’était attrayant. Une fausse viande qui le goût et l’aspect de la vraie, il ne cracherait pas dessus »

Agnès : « Ce n’est pas la chaire animale qui nous manque, ni nous frustre mais la convivialité autour d’un repas avec des menus  vegans pouvant s’apparenter aux recettes traditionnelles . Et ce sans cruauté animale. De fait, un tel commerce serait un vrai plus car selon notre mode de vie on ne passe pas tout notre temps dans notre cuisine »

 

Donnez-nous votre avis sur notre page Facebook ou en commentaire de cet article.

Publicités