Soucieuse de réduire le gaspillage alimentaire, une cheffe londonienne a trouvé la solution et elle va vous épater!

Le gaspillage alimentaire est un vrai fléau dans nos sociétés et plus encore dans le milieu de la grande distribution. Avec 40 % des récoltes qui partent directement et sans autre forme de procès à la poubelle ou sur les marchés pour être transformés en purée ou en soupe, il est urgent de réfléchir à une solution.

Hannah McCollum, une cheffe londonienne, semble elle, avoir trouvé la parade en rachetant tous les légumes pour en faire du houmous. Et ça marche !

hummus-food-waste-chicp8
Hannah McCollum fait la démonstration d’une recette (Photo DR)

Sous prétexte que certains légumes et fruits n’ont pas la bonne couleur, ni un poids normal ou encore moins la forme parfaite, ils ne passent pas par l’étal du supermarché du coin soit quasiment la moitié des végétaux cultivés. C’est en partant de ce constat qu’Hannah McCollum a décidé de transformer ces « légumes moches » en houmous.

1497530751854-hummus-food-waste-chicp10
(Photo DR)

Son aversion pour le gaspillage alimentaire a débuté à la fin de ses études de cuisine où elle devait mitonner pour des entreprises de catering sur des événements privés ou sportifs. C’est en devenant traiteur pour particuliers qu’elle a « commencé à utiliser les restes pour en faire des sauces ou du houmous le lendemain ». « Les gens ont adoré. Ça avait du goût, c’était coloré et marrant. C’était une bonne méthode pour utiliser des choses qui seraient parties à la poubelle »

Ce qui a commencé par un souci d’économie pour ses clients, s’est finalement transformé en une idée de projet.

Ni une, ni deux, Hannah se rend au marché de son quartier où les produits non conformes sont vendus et en revient les bras chargés de légumes très souvent bons à jeter. Ces matières premières sont donc aussitôt transformées en houmous. Chaque semaine, les recettes diffèrent selon les produits qui y sont délaissés. Evidemment, les légumes trop flétris comme cette branche d’épinard finissent, hélas pour eux, à la poubelle

hummus-food-waste-chicp7
Cette pauvre branche d’épinard va rejoindre les détritus (Photo DR)

Et elle le dit, elle « a plein de recettes » mais se « concentre sur les goûts qu’elle peut facilement trouver au marché, qu’importe la saison. On trouve toujours des carottes difformes, des bananes trop mûres, des betteraves qui ont été rejetées parce qu’elles sont trop grosses ou trop petites. Et il y a aussi des herbes aromatiques rejetées parce qu’elles sont trop grandes parce que les supermarchés refusent les feuilles trop grandes »

Et voilà comment sont nées cinq déclinaisons de son houmous ChicP : carotte, ginbembre et curcuma ; betterave, raifort* et sauge ; une version ultra herbacée à base de persil, une autre avec de la banane, de l’avocat et du cacao et enfin une ultime recette avec de la banane, du beurre de cacahuète et du cacao.

untitled-438-3
(Photo DR)

 

Voilà de quoi organiser de bons apéritifs ! Yummy !

*Le raifort est une plante vivace cultivée pour sa racine à la saveur particulièrement piquante et poivrée.

Donnez-nous votre avis sur notre page Facebook

 

Publicités